HAMPI, CAPITALE OUBLIEE - Jean marc Deltombe
        
HAMPI, CAPITALE OUBLIEE
« Hampi, capitale oubliée »
Photographies de Jean-Marc DELTOMBE.
Août 2008.

C'est la mousson, nous sommes en Inde à Hampi , dans l'état du Karnataka, sur l'immense plateau granitique du Deccan entre océan indien et golfe du Bengale. La lumière forte est filtrée par les nuages. Le paysage pourrait être celui de la Grèce, avec ses collines rocheuses, ses temples cachés, ses bergères.

Hampi était la capitale du dernier royaume hindou, Vijayanagar. Son raffinement, sa richesse et ses fêtes religieuses somptueuses avaient séduit les premiers voyageurs européens en Inde, les portugais. Protégée par des crêtes rocheuses et par d'immenses éboulis granitiques, Hampi est restée longtemps à l'abri des convoitises. Vijayanagar a pourtant brutalement disparu au XVI ème siècle sous les coups de butoir de l'expansion musulmane.

Pendant plusieurs siècles, Hampi est restée à l'écart du monde, comme Angkor au Cambodge. Seuls les villageois et les pélerins hindoux ont continué à fréquenter ce site religieux. Depuis cinq siècles, les dieux ont été honorés dans cette capitale saccagée : Shiva, Vishnou, Krishna, et tous les autres...Ce site a toujours été reconnu pour ses vertus purificatrices et protectrices. C'est pourquoi, on y pratique de nombreuses pujas.

En Inde, la puja est une cérémonie d'offrande et d'adoration d'un Dieu. Souvent guidée par un brahmane ou par un religieux, on réalise des puja pour toute sorte d'occasion: protéger un enfant, se marier, se défendre d'une malédiction, honorer un parent décédé...

Aujourd'hui, dans cette Inde moderne et ambitieuse, dont le développement rivalise avec les grandes puissances économiques, Hampi reste marquée par les traditions et l'esprit de l'Inde ancienne. Les puja se pratiquent encore dans les temples sur les bords de la rivière Tungabhadra. On y croise des brahmanes, des villageois, des bergères, des citadins de Mumbay ou de Bangalore. Ces informaticiens, ces chefs d'entreprises ou ces employés se revêtent de simples tissus blancs pour retrouver les gestes anciens...

Ces 23 photos sont issues d'un reportage réalisé lors d'un séjour d' un mois en août 2008 dans l'état du Karnataka en Inde. Je me suis efforcé d'intervenir le moins possible.
J'ai aussi choisi de prendre mon temps, de revenir dans les lieux que j'ai aimé, pour saisir le mieux possible l'énergie et la magie de Hampi.
Top